Petits insectes, mais grands pouvoir ! 

Les vers de farines sont une excellente source de protéine, saine et tout à fait adaptée aux chats.  Et grâce à eux, fini les sous-produits animaux, aux faibles qualités nutritives. Et en plus, nos insectes sont nourris sans antibiotiques ou hormones. Que du naturel ! 

Dans la nature, les chats sauvages ne disent d’ailleurs pas non à quelques insectes au menu. Le chat Rubigineux par exemple, qui vit dans les jungles d’Asie, en a fait le coeur de son alimentation. Un coup de griffe aux idées reçues.

Chat sur branche

ET EN PLUS, NOS VERS MONTRENT PÂTE VERTE

L’élevage de nos petits vers de farine (appelez-les ténébrions) nécessite beaucoup moins d’eau, d’espace, de nourriture et il rejette bien moins de gaz à effet de serre que l’élevage traditionnel (jusqu’à 100 fois moins que l’élevage bovin par exemple).

élevage traditionnel

Et contrairement au bétail, les conditions d’élevage sont très proches des conditions de vie des ténébrions dans la nature. En effet, les ténébrions (comme leur nom l’indique) cherchent à vivre dans l’obscurité, les uns sur les autres en colonies, à l’abris de leurs prédateurs.

Car oui, ils sont malins en plus !

*An exploration on greenhouse gas and ammonia production by insect species suitable for animal or human consumption ; Oonincx, D.G.A.B., van Itterbeeck, J., Heetkamp, M. J. W., van den Brand, H., van Loon,
J. & van Huis, A. 2010. Plos One, 5(12): e14445.

*Country-specifc dietary shifts to mitigate climate and water crises ; Kim et Al, Global Environmental Change 2019